Soutenez Red Universe: faite un don ou baladez-vous dans notre boutique :-) Télécharger l’épisode Mp3⎮⎮Torrent⎮⎮S’abonner

“Messieurs, poursuivons notre route, les prisonniers attendent leur navette.

-Je pensais avoir posé une question pourtant pertinente?

-Et une réponse tout aussi pertinente sera donnée en temps et en heure Princesse. Mais pas ici… Où est donc la navette de Transport?” Demanda Benkana en s’éloignant comme si de rien n’était..

Azala écumait de colère tandis que les gardes armés et les stewards la contournait, entrainant Phil et Adénor dans leur suite. Celle-ci eut juste le temps de chuchoter à l’oreille de la Princesse en passant à sa hauteur:

“Ca ira, rassurez-vous çà n’est que superficiel. Aidez-la ELLE, elle souffre en son intérieur…”

Et la grande femme blonde poursuivi son chemin dans le sillage de Benkana.

 

Broto avait observé la scène avec incrédulité, ne comprenant pas très bien ce qui venait de se passer, alors qu’Isimel n’avait, à aucun moment, montré une ride de sentiment quelconque..

Melba, suivante et amie, posa calmement ses mains sur les épaules de sa maitresse, et l’entraina vers la sortie du corridor, en direction du quartier des habitations.

LA Princesse ne put guère prononcer que:

“Nous ferons les présentations une autre fois Monsieur le Marchand, je pense que la Commandant a.. D’autres préoccupations pour le moment!”

 

Une bonne vingtaine de minutes plus tard, dans un réduit de toilette, loin des regards et alors que le système de séchage des mains hurlait autant que possible, Broto sorti de sa manche droite un petit émetteur d’un centimètre et demi de coté et y plaça un écouteur muni d’un micro. Appuyant plusieurs fois, de manières irrégulières, sur un commutateur fixé dessus, il attendit plusieurs secondes le signal de réponse puis parla à voix basse:

“Ici Berceau, je suis dans la place. Tout s’est parfaitement déroulé et le Transpondeur subspatial fonctionne comme prévu en mode relais. Et vous?”

Une voix lointaine se fit alors entendre dans l’écouteur, une voix.. Féminine:

“Ici Renard, parfait Karl, votre efficacité n’a d’égale que vos talents d’acteur! Contact établi, nous ouvriront à nouveau la ligne au prochain moment convenu. D’ici là faites vous donc des amis!

-A vos ordres Madame, Et lorsque la fête commencera, j’espère que nous serons nombreux de votre coté également?

-Les négociations se sont bien déroulées. Désormais tous sont avec nous, même notre ami Nordiste..

-Alors que les Dieux protègent l’Exode. Ici Berceau, fin de communication!”

 

Rangeant tranquillement écouteur et émetteur dans des poches secrètes, Broto se fit une fraicheur devant le miroir et sorti gaillardement des toilettes, s’en allant rejoindre la Princesse Azala qui l’attendait avec Isimel, pour lui présenter son futur lieu de résidence sur le Transporteur n°7.

 

 

“Et il est où ce pilote? Il devait escorter les prisonniers sur le Transporteur d’Arlington!?

-Heu, il semble qu’il y ait eu un contretemps fâcheux, on ignore les détails mais il a eu une sorte d’évanouissement et heu..

-ET OU SONT LES PILOTES D’ASTREINTE?

-He bien, Madame, heu.. Ils ne sont pas en état de piloter actuellement.. Voilà.

-C’EST A DIRE?

-..heu.. ébriété..?”

 

Phil s’amusait de voir la Commandant hurler sur le planton de garde qui se dépêtrait maladroitement de sa situation, somme toute peu enviable. Une étrange sensation de picotement en haut de la nuque, et un jeune soldat au teint pâle le doubla, se dirigeant vers Benkana.

D’où venait-il celui-là? Ha oui, il était avec le groupe d’Azala tout à l’heure..

“Madame la Commandant, Marin 1ere classe, matricule 7-5-3-9-8. Je suis habilité à piloter les navettes de transport, et si je peux me mettre à votre disposition, cela sera avec plaisir.”

La grande femme le toisa de haut en bas, et soupirant, elle baissa les épaules en répondant:

“Au moins je ne suis pas entouré que de jeunes pucelles et de gros soulards! Allez-y soldat, le rendez-vous est au hangar n°7 du Transporteur n°3, celui du Colonel Arlington! Demandez les coordonnées spatiales du vaisseau au centre de contrôle, ils vous guideront.”

Puis se tournant vers les prisonniers, elle ajouta:

“Bon! Lieutenant Goud, et Mécanicienne Kérichi, vous êtes désormais démis de vos fonctions à bord de ce Transporteur, et vous êtes expulsés vers un vaisseau d’accueil de la Flotte de l’Exode, présentement le Transporteur n°3.

Soldats, libérez les prisonniers et conduisez-les dans la navette.”

 

Les soldats obtempérèrent et tandis que la porte du sas arrière du petit vaisseau se refermait, le Marin au teint blanchâtre fit chauffer les moteurs, saluant militairement la Commandant, par le hublot.

Celle-ci répliqua de manière réglementaire, aussitôt suivi par tous les soldats.

Phil Goud et Adénor eurent la surprise de voir ainsi le plus haut gradé du Transporteur ainsi qu’une troupe de soldat saluer au garde à vous leur départ. La scène était suffisamment cocasse pour que quelques rires fusent même de la jeune Texane..

 

Quelques minutes plus tard, sillonnant entre les multiples objets volant autour de la station, la navette progressait vers sa destination.

Le compartiment avant s’ouvrit, et une voix les appela:

“Les deux amoureux? Voulez-vous venir?”

 

N’ayant guère autre chose à faire, ils se levèrent et rejoignirent le pilote.

Etrangement, il avait les bras croisés et les yeux fermés, mais tous les instruments fonctionnaient de manière autonome et normale, jusqu’aux manettes de poussées ou d’élévation qui s’animaient seules..

“J’ignorais que ces navette avaient un système de pilote automatique si perfectionné?

-En fait elles n’en ont pas. Mais ce n’est pas pour cela que je vous ai fait venir, je voulais que tout se passe dans les formes: je suis votre chaperon mandaté par le Conseil des Commandants à partir de maintenant. Sur le Transporteur n°3, on me remettra votre destin entre les mains, charge à moi de vous trouver occupations, logements et bien sûr, vous avoir à l’oeil!

-Pardon? Mais la Commandante ne..

-La Commandant ne sait pas tout Mademoiselle Adénor, bien que vous appréciez le prénom de Zoé, cela vous remémore vos souvenirs d’enfance?

-Vous avez eu accès à nos dossiers?

-En quelque sorte Phil Goud, bien qu’il ne s’agisse pas de ce que vous pensez. ..

Bon et bien, les présentations étant faites, vous pouvez retourner vous assoir ou me tenir la causette ici-même, je vous laisse le choix..

-Vous connaissez nos noms et des choses de notre passé, mais..


  • Bien sûr que c’est une bonne question! Je me nomme Ouli, Fabio Ouli, votre serviteur.. Et oui, vous pouvez rester parler de tout et de rien avec moi Phil, mon vieil ami… “

Fin du chapitre 10


“Messieurs, poursuivons notre route, les prisonniers attendent leur navette.


-Je pensais avoir posé une question pourtant pertinente?


-Et une réponse tout aussi pertinente sera donnée en temps et en heure Princesse. Mais pas ici… Où est donc la navette de Transport?” Demanda Benkana en s’éloignant comme si de rien n’était..


 


Azala écumait de colère tandis que les gardes armés et les stewards la contournait, entrainant Phil et Adénor dans leur suite. Celle-ci eut juste le temps de chuchoter à l’oreille de la Princesse en passant à sa hauteur:


“Ca ira, rassurez-vous çà n’est que superficiel. Aidez-la ELLE, elle souffre en son intérieur…”


Et la grande femme blonde poursuivi son chemin dans le sillage de Benkana.


 


Broto avait observé la scène avec incrédulité, ne comprenant pas très bien ce qui venait de se passer, alors qu’Isimel n’avait, à aucun moment, montré une ride de sentiment quelconque..


Melba, suivante et amie, posa calmement ses mains sur les épaules de sa maitresse, et l’entraina vers la sortie du corridor, en direction du quartier des habitations.


LA Princesse ne put guère prononcer que:


“Nous ferons les présentations une autre fois Monsieur le Marchand, je pense que la Commandant a.. D’autres préoccupations pour le moment!”


 


Une bonne vingtaine de minutes plus tard, dans un réduit de toilette, loin des regards et alors que le système de séchage des mains hurlait autant que possible, Broto sorti de sa manche droite un petit émetteur d’un centimètre et demi de coté et y plaça un écouteur muni d’un micro. Appuyant plusieurs fois, de manières irrégulières, sur un commutateur fixé dessus, il attendit plusieurs secondes le signal de réponse puis parla à voix basse:


“Ici Berceau, je suis dans la place. Tout s’est parfaitement déroulé et le Transpondeur subspatial fonctionne comme prévu en mode relais. Et vous?”


Une voix lointaine se fit alors entendre dans l’écouteur, une voix.. Féminine:


“Ici Renard, parfait Karl, votre efficacité n’a d’égale que vos talents d’acteur! Contact établi, nous ouvriront à nouveau la ligne au prochain moment convenu. D’ici là faites vous donc des amis!


-A vos ordres Madame, Et lorsque la fête commencera, j’espère que nous serons nombreux de votre coté également?


-Les négociations se sont bien déroulées. Désormais tous sont avec nous, même notre ami Nordiste..


-Alors que les Dieux protègent l’Exode. Ici Berceau, fin de communication!”


 


Rangeant tranquillement écouteur et émetteur dans des poches secrètes, Broto se fit une fraicheur devant le miroir et sorti gaillardement des toilettes, s’en allant rejoindre la Princesse Azala qui l’attendait avec Isimel, pour lui présenter son futur lieu de résidence sur le Transporteur n°7.


 


 


“Et il est où ce pilote? Il devait escorter les prisonniers sur le Transporteur d’Arlington!?


-Heu, il semble qu’il y ait eu un contretemps fâcheux, on ignore les détails mais il a eu une sorte d’évanouissement et heu..


-ET OU SONT LES PILOTES D’ASTREINTE?


-He bien, Madame, heu.. Ils ne sont pas en état de piloter actuellement.. Voilà.


-C’EST A DIRE?


-..heu.. ébriété..?”


 


Phil s’amusait de voir la Commandant hurler sur le planton de garde qui se dépêtrait maladroitement de sa situation, somme toute peu enviable. Une étrange sensation de picotement en haut de la nuque, et un jeune soldat au teint pâle le doubla, se dirigeant vers Benkana.


D’où venait-il celui-là? Ha oui, il était avec le groupe d’Azala tout à l’heure..


“Madame la Commandant, Marin 1ere classe, matricule 7-5-3-9-8. Je suis habilité à piloter les navettes de transport, et si je peux me mettre à votre disposition, cela sera avec plaisir.”


La grande femme le toisa de haut en bas, et soupirant, elle baissa les épaules en répondant:


“Au moins je ne suis pas entouré que de jeunes pucelles et de gros soulards! Allez-y soldat, le rendez-vous est au hangar n°7 du Transporteur n°3, celui du Colonel Arlington! Demandez les coordonnées spatiales du vaisseau au centre de contrôle, ils vous guideront.”


Puis se tournant vers les prisonniers, elle ajouta:


“Bon! Lieutenant Goud, et Mécanicienne Kérichi, vous êtes désormais démis de vos fonctions à bord de ce Transporteur, et vous êtes expulsés vers un vaisseau d’accueil de la Flotte de l’Exode, présentement le Transporteur n°3.


Soldats, libérez les prisonniers et conduisez-les dans la navette.”


 


Les soldats obtempérèrent et tandis que la porte du sas arrière du petit vaisseau se refermait, le Marin au teint blanchâtre fit chauffer les moteurs, saluant militairement la Commandant, par le hublot.


Celle-ci répliqua de manière réglementaire, aussitôt suivi par tous les soldats.


Phil Goud et Adénor eurent la surprise de voir ainsi le plus haut gradé du Transporteur ainsi qu’une troupe de soldat saluer au garde à vous leur départ. La scène était suffisamment cocasse pour que quelques rires fusent même de la jeune Texane..


 


Quelques minutes plus tard, sillonnant entre les multiples objets volant autour de la station, la navette progressait vers sa destination.


Le compartiment avant s’ouvrit, et une voix les appela:


“Les deux amoureux? Voulez-vous venir?”


 


N’ayant guère autre chose à faire, ils se levèrent et rejoignirent le pilote.


Etrangement, il avait les bras croisés et les yeux fermés, mais tous les instruments fonctionnaient de manière autonome et normale, jusqu’aux manettes de poussées ou d’élévation qui s’animaient seules..


“J’ignorais que ces navette avaient un système de pilote automatique si perfectionné?


-En fait elles n’en ont pas. Mais ce n’est pas pour cela que je vous ai fait venir, je voulais que tout se passe dans les formes: je suis votre chaperon mandaté par le Conseil des Commandants à partir de maintenant. Sur le Transporteur n°3, on me remettra votre destin entre les mains, charge à moi de vous trouver occupations, logements et bien sûr, vous avoir à l’oeil!


-Pardon? Mais la Commandante ne..


-La Commandant ne sait pas tout Mademoiselle Adénor, bien que vous appréciez le prénom de Zoé, cela vous remémore vos souvenirs d’enfance?


-Vous avez eu accès à nos dossiers?


-En quelque sorte Phil Goud, bien qu’il ne s’agisse pas de ce que vous pensez. ..


Bon et bien, les présentations étant faites, vous pouvez retourner vous assoir ou me tenir la causette ici-même, je vous laisse le choix..


-Vous connaissez nos noms et des choses de notre passé, mais..



  • Bien sûr que c’est une bonne question! Je me nomme Ouli, Fabio Ouli, votre serviteur.. Et oui, vous pouvez rester parler de tout et de rien avec moi Phil, mon vieil ami… “

Fin du chapitre 10



Production: Podshows


Ecriture & Réalisation: Raoolito, Icaryon


Narration: Anna


Acteur:


Raoolito ( Phil Goud et soldat )


@now@n (Adénor, Azala et Benkana)


Blast (Broto)


Zylann (**)


Istria (Choupa)


Montage: Mt Ice