Soutenez Red Universe: faite un don ou baladez-vous dans notre boutique :-) Télécharger l’épisode Mp3⎮⎮Torrent⎮⎮S’abonner

MaterOne Centrum

3 heures du matin, l’étage quelconque d’un parking suspendu, vide pour cause de travaux.

De chaque coté des deux portes d’accès, des groupes de deux ou trois molosses en impeccables costumes foncés montaient la garde, lançant des regards inquiets ou circonspects en direction de leurs patrons.

Au milieu de l’étage, deux personnes se tenaient immobiles, à moins d’un mètre l’une de l’autre. Leur voix étaient étouffées par le vent sifflant entre les multiples piliers, mais les deux protagonistes n’en avaient cure. Tous deux emmitouflés dans une parka chaude, l’une civile, noire avec de la fourrure, l’autre militaire, verte kaki et épaisse.

Le contre Amiral Poféus grinçait des dents face à ce malotru de Monsieur Heir, un jeune politicien aux dents longues, qui n’avait eu de cesse que de prendre progressivement contrôle de chaque rouage de la société. Arrosant de pot-de-vin les actionnaires des mines de Talbot, réservoir géant de lithium, puis poursuivant son ascension par les points focaux du contrôle des médias et de l’industrie. Il s’assura également, là encore de manière plus ou moins douteuses, des appuis politiques jusqu’au Conseil de la Révolution, l’instance chargée de gérer les affaires de MaterOne depuis la chute de l’ancien régime où siégeait le Contre-Amiral lui-même.

Et il se tenait enfin devant lui, le visage avenant sous les néons de ce parking malgré l’heure tardive.

Heir était un homme de taille moyenne, plutôt jeune, la peau blanchâtre, le visage fin, les cheveux gominés en arrière, une petite barbiche lui donnant une touche intellectuelle.

Étrangement, ses yeux étaient bien trop noirs pour être naturels. Etait-il sous l’influence d’une drogue quelconque?

 

“Je suis satisfait que vous soyez venu. J’espère pouvoir trouver avec vous un arrangement qui nous mettra à l’abris de.. Malheureux nouveaux accidents futurs.

-Bonsoir également Contre-Amiral. Vous parlez sans doute de cette malheureuse tentative d’assassinat sur votre personne de la semaine dernière? C’est déplorable en effet.

-Votre soutien me touche.

-Déplorable qu’il vous ai manqué j’entend..”

 

Silence.

Un sifflement de vent traversa le parking, poussant les extrémités des parkas qui ondulèrent dans l’indifférence totale de leurs porteurs.

 

La partie s’annonçait mal. Heir n’allait pas céder grand-chose, trop certain de sa réussite et pensant son adversaire sur la défensive. Ce qui était d’ailleurs exact.

Deux Mentaux, installés dans l’immeuble d’en face, scannaient en ce moment le cerveau de Heir, à la recherche d’un maximum d’informations. Il fallait découvrir ce qu’il voulait et par quel biais il comptait l’obtenir.

“Savez-vous pourquoi je suis venu à ce rendez-vous Poféus?”

 

Le militaire se renfrogna encore un peu plus. Mais pourquoi ne lui mettait-il pas une balle dans la tête maintenant?

“Par esprit d’initiative?

-Ha ha ha! Bonne répartie Amiral, mais non, ce n’était pas exactement cela. Je voulais voir de mes yeux l’homme qui va mobiliser tous mes moyens dans les prochaines semaines. Je vous propose un marché: Allez-vous en, quittez MaterOne, disparaissez et je vous laisserais vivre avec l’argent dissimulé dans vos coffres. “

 

Nouveau vent sifflant. Un vieux journal roula au loin, s’accrocha à la balustrade quelques instants puis s’envola, porté par l’air de la nuit vers le néant..

 

“Et vous me voyez vraiment lâcher ainsi? Vous semblez oublier à qui vous avez à faire Heir!

-Hô non Amiral, je vous connais mieux que vous ne le pensez: un vieux pédophile ayant retourné trop sa veste pour croire à quelqu’idéal que ce soit. Un arriviste ayant la haute main sur la force armée la plus puissante de la planète: les Mentaux. Mais vous êtes infiltrés, votre pouvoir est rogné de dedans et de dehors. Et votre aura de maintient de l’ordre a été battu en brèche par les Mutualistes dont vous ne pouvez même plus endiguer le flot au point d’avoir perdu votre fidèle Lieutenant entre leurs mains. Allez savoir ce qu’il leur a révélé.

Je vous connais Amiral, votre biographie est presque déjà dans la chronique nécrologique.

-Vous regretterez ces paroles..

-Bien sûr Amiral, bien sûr.. Réfléchissez à mon offre, vous avez une semaine. Passé ce délai, je lâche mes chiens contre vous.”

Et ceci dit, le politicien tourna les talons et se dirigea tranquillement vers sa sortie, agitant négligemment sa main gantée et baguée en un salut blasé à destination de Poféus.

 

Celui-ci écumait de rage..

La guerre était officielle cette fois et tous les coups seraient permis.

 

On tentait de joindre les deux Mentaux mais aucune réponse ne parvenait. Déjà des hommes étaient partis voir ce qui se passait.

Dans sa voiture, sur le chemin du retour, on lui annonça qu’on les avait retrouvé morts, chacun une balle dans la tête, probablement abattus par des snipers à grande distance.

 

A grande distance, la spécialité de Heir..

Production: Podshows

Ecriture & Réalisation: Raoolito, Icaryon

Narration: Istria

Acteur:


  • Pof MagicFinger (Poféus)

  • Raoolito (Mr Heir)

Montage: Raoolito