Soutenez Red Universe: Faites un don ou baladez-vous dans notre boutique :)

Télécharger l’épisode Mp3⎮⎮Torrent⎮⎮S’abonner

Le Lieutenant s’approcha de la fosse, figé dans une attitude observatrice, analysant  chaque détail dans sa tête, écoutant Mentalement chaque pensée.

“Ces hommes ont été abattus à des lieux différents apparemment, puis enterrés ici en même temps. Il aura quand même fallu un gros travail pour transporter, excaver, placer les corps et remettre toute la clairière en place ! Nous devrons rechercher des traces de camions ou autres transports.



  • Ces gars là sont tes collègues de travail, tes amis. Ne peux-tu pas te recueillir une seconde ?

  • Je n’ai pas d’ami. Et ce n’est pas en pleurant que j’honorerais leur mémoire.”

Pas de réponse de son invité clandestin, pour une fois. Mais une autre présence allait entrer en scène :


“Alors Lieutenant, on ne salut plus ses supérieurs? Les Mutualistes me semblaient pourtant disciplinés à la hiérarchie ?”


Ralato sursauta et se retournant, il se cabra en un garde-à-vous réglementaire.


“Repos Ouli. Je ne vous en tiendrais pas rigueur, ce serait mal venu après ce que vous avez vécu. Et surtout, face à cela, je peux comprendre que l’émotion puisse… Dépasser quelque peu les usages.


-Excusez-moi Amiral, cela ne se reproduira plus !


-Alors ? Avez-vous eu toutes les informations nécessaires ?”


Se retournant face à la fosse, il énuméra les grandes lignes de ce que ses scans Mentaux lui avaient appris : heure de la découverte, premières constatations, et surtout origine du tuyau.


“Je ne pensais pas être mis de coté au point de ne pas avoir été informé du colis que vous avez reçu Amiral ?


-Ne vous inquiétez pas, cela ne se reproduira plus. Vous êtes de retour en service actif à partir de maintenant et votre mission sera… De trouver le ou les coupables de tout ceci!


Putain ! Je connais ces deux gars là ! On a été prendre des verres ensemble à une époque ! Ils étaient tous deux mariés avec des enfants !“ Stuffy venait de surgir dans l’esprit de son hôte sans prévenir, sous le coup de l’émotion. Problème : le Contre-Amiral Poféus poursuivait de son coté la conversation !


“Vous aurez carte blanche avec un accès à toutes les informations ou documents que vous jugerez utiles, et n’en répondrez qu’à moi-même.


Ceux qui ont fait çà sont des ordures de la pire espèce ! Mais surtout, ils ne visaient même pas ces gars en particulier, ils voulaient juste faire un exemple !


-Tu vas te la fermer ?!


-Nous ferons des briefing quotidiens si possible, je veux que notre réaction soit forte et…


Celui-là était un petit jeunot du département des contraintes psychiques ! Il n’était même pas censé être sur le terrain, comment ont-ils pu le découvrir ?!


-TAIS-TOI !!


-…De mon coté je prépare une riposte radicale contre tous nos ennemis, mais nous en reparlerons en temps utiles. Ai-je bien été clair, Lieutenant ?”


Ralato soufflait intérieurement, tentant de se contrôler et ne rien laisser apparaitre de la fureur qui dominait ses pensées. La sienne mais également celle de Stuffy, en écho, reconnaissant l’un après l’autre ses anciens camarades avec lesquels il avait tissé des liens.


“… Lieutenant ?


-J’ai bien compris Amiral… Excusez-moi, c’est l’émotion de perdre d’aussi bon éléments.


-Je comprends. Il faut vous endurcir à nouveau soldat, retrouver vos nerfs d’antan. Ce n’est en fin de compte que les prémices de plus grandes batailles à venir.


Tenez-moi au courant.


-Bien Amiral. A vos ordres !”


Nouveau garde-à-vous jusqu’à ce que Poféus soit monté dans l’orthoptère ayant amené Ralato et en ait fermé la porte. Dans un vrombissement de turbines, le lourd appareil s’éleva d’abord doucement puis de plus en plus vite jusqu’à n’être plus qu’un petit point à l’horizon.


“TU VEUX QUE NOUS NOUS FASSIONS REPÉRER ? Tu sais ce qui arrivera si l’on te découvre à l’intérieur de moi !?


-Travaillons ensemble mon vieux. C’est tout ce qui me vient à l’esprit là.


-Pardon?


-Assez d’espièglerie, on bosse ensemble, comme à la vieille époque. Tu arrêtes de me repousser, et nous collaborons pour trouver les salauds qui ont fait çà !


-Tu es passé à l’ennemi, tu te souviens ? Ce sont peut-être tes petits copains qui en sont responsables ! Je n’ai aucune confiance en toi et si je pouvais t’extirper en me plantant un tournevis, je le ferais ! Je ne veux pas de ton aide.


-Nous sommes les meilleurs éléments des affaires Mentales. Unis dans un même esprit, personne ne pourra nous résister ! Et puis cela ne porte pas trop la marque des Mutualistes, c’est un peu trop macabre, un peu trop théâtral.


-Si c’est un piège, tu m’y emmèneras directement.


-Au risque de te faire tuer ? Si tu meurs, je meurs aussi : je ne suis même pas certain de savoir comment j’ai pu parvenir à entrer en toi et c’était au beau milieu de l’expérience d’Insémination. Cela n’est probablement plus reproductible. Mais Merde ! Ce sont des amis à moi qui sont là, boursoufflés, creusés par les vers dans le sol ! “


Ralato n’en revenait pas. Et si l’idée ne lui plaisait guère, il devait bien lui reconnaitre également quelques indéniables avantages dans cette enquête.


“Tu demandes donc une sorte d’alliance de circonstance ?


-Si tu veux. Nos connaissances et nos intuitions mises en commun pour une cause commune.


-Et quelles connaissances intéressantes penses-tu pouvoir m’apporter que je ne possède déjà ?”


Doucement, il descendit dans la fosse. L’odeur était plus âcre, la nausée plus proche, et cette sensation ne venait plus seulement des émotions de Stuffy. Surmontant son dégout, il s’accroupit aux cotés d’une victime, écartant la plaie de la gorge tranchée à l’aide d’un stylo, faisant fit des asticots grouillants qui remontaient par la trachée. Il avait la bouche fermée suite à un spasme, les orbites vidées de leur contenu, dans une expression stigmatisante proche des anciens mystiques. Une drogue ? Seules les analyses futures préciseront la présence de narcotiques ou autres.


“Soulève-lui la tête, je veux voir le haut de sa gorge.”


Ralato obtempéra, aidé par un des soldats venu lui apporter des gants stériles.


“L’œil a été inséré dans la bouche par dessous, depuis la gorge ouverte, ainsi que la carte d’identité. J’ai déjà vu cela une fois.


-Où donc ?


-Les Triades Souriantes, dans les mines de  Lithium de Talbot.


-Des Souriants ? Mais que viendraient-ils faire ici ? Peux-tu le prouver ?


-Demande un moule du couteau utilisé pour trancher les gorges de ces pauvres gars, et qu’on analyse les micro-débris métalliques restés dans les plaies. Ils font cela rituellement et si ce sont eux, la forme du couteau et son alliage seront la preuve que tu demandes.”


Ralato donna immédiatement ses ordres, et plusieurs cadavres furent prélevés pour être envoyés en priorité dans les laboratoires du Ministère.


“D’accord, tu pourrais en effet m’être un peu utile.


Oui.” Et Stuffy, pour la première fois depuis longtemps se tut, ne projetant plus aucune pensée à son hôte. Une sorte de premier pas pour leur alliance de circonstance, ou alors un moment de recueillement devant ses amis perdus.



Production: Podshows


Ecriture & Réalisation: Raoolito, Icaryon, Andropovitch, Arthur Rainbow


Narration: Ian


Acteurs:


Luciole (Stuffy)


Raoolito( Ralato)


*Pof (Poféus)


Composition musicale: Ian


Montage: Richoult