Soutenez Red Universe: Faites un don ou baladez-vous dans notre boutique :)

Télécharger l’épisode Mp3⎮⎮Torrent⎮⎮S’abonner

Les tours de la cité flottante s’affaissaient doucement tandis que l’ascenseur extérieur emportait l’agent Mai Rui Ian et son supérieur vers les hauteurs du bâtiment. Le ciel mauve laissait transparaître quelques magnifiques volutes dorées de la nébuleuse, pourtant, malgré les apparences, nous étions la nuit. Illuminée de toutes parts de plusieurs soleils, la planète ne connaissait pas l’obscurité, les journées standards étaient donc artificiellement décidées ; d’ailleurs cela expliquait la faible présence du personnel sur les docks lors de l’attentat. Ralato n’avait eu d’autre choix que de révéler son identité au commandant de la base, de toutes façons si leur présence avait jamais été secrète, elle ne l’était certainement plus ! À peine le bras de Myan en écharpe, l’enquête débutait, avec un tiers des effectifs seulement, et elle les conduisait dans ce bel ascenseur doré au sol couvert de moquette. Leur correspondant sur Talbot semblait particulièrement bien logé : une résidence luxueuse, au centre de la cité, un étage élevé…

“ Mon Lieutenant, puis-je vous poser une question ? Cela m’intrigue depuis tout à l’heure.


  • Oui ?

  • Lorsque les autres tireurs nous ont attaqué par-dessus les rayonnages de fret, j’ai ressenti deux tirs Mentaux simultanés qui émanaient de vous. On nous a toujours enseigné qu’un Mental ne peut se focaliser que sur un point, pas deux. Pourtant vous l’avez fait, je ne crois pas l’avoir rêvé ? ”

Ralato se figea, le regard perdu dans la ville. Evidement, il l’avait remarqué. Si le jeune agent se prenait à l’écrire dans son rapport, on risquait un superbe comité de réception au retour sur MaterOne, et le lien avec ses mois d’emprisonnement, l’expérience qu’il avait subi et peut-être même Stuffy allait vite être établi.


“ C’est un gentil petit jeune, on peut s’en faire un copain, il taira l’information si on le lui demande gentiment.



  • Comme si le moment était propice aux liens affectifs. Bon, bref, tu as raison. ”

Le Lieutenant se tourna vers son voisin alors que l’ascenseur ralentissait, proche de sa destination : “ C’est… un secret qui m’est propre. Mon… frère me l’a appris, et lors de notre retour, je pourrais te l’enseigner. Mais cela ne doit en aucun cas s’ébruiter. C’est une faculté top secrète ! ”


L’autre restait sans voix. La porte s’ouvrit dans un tintement et les deux hommes avancèrent sur l’épais tapis de l’étage. Devant la porte de l’habitation de leur contact, Ralato dégaina calmement son arme et enfonça de plusieurs violents coups de pieds la lourde porte en bois, y pénétrant suivi de Myan. Immédiatement des cris retentirent à l’intérieur tandis qu’ils progressaient au travers des pièces, prêts à tirer. Deux femmes affolées en nuisettes transparentes surgirent d’une des portes, comme poussées dehors tandis qu’on verrouillait la serrure de l’intérieur.


“Myan, tu t’occupes d’elles, procédure d’effacement. ” Se collant au mur, il sondait l’intérieur de la chambre. L’homme qu’ils recherchaient tentait de sauter sur le balcon d’en dessous. En tout cas c’est ce qu’il voyait par les yeux des voisins, le sujet étant lui-même sous Boramol, cette molécule qui cache les pensées aux Mentaux.


“ L’ordure… Il a balancé les filles aux assaillants pour lui donner le temps de s’enfuir ! Je l’immobilise, tu auras quelques secondes, en avant ! ”


La petite serrure éclata sous le talon du Lieutenant tandis que la cible criait, nue, l’esprit enflammé par Stuffy. Le Boramol ne protège pas contre les scans actif, seul un Mental peut y résister et encore… Plaqué au sol d’une clef de torsion, il cessa ses hurlements quand l’attaque stoppa, les mains entravées par une solide paire de menotte.


“ Lieutenant Ralato, Forces de MaterOne, nous avions rendez-vous Monsieur Paul.



  • Quoi ? Vous n’êtes pas..? Non mais vous êtes malades ? Libérez-moi tout de suite ou je vous fais muter sur Piñata El grande ! ”

Ralato sourit, se disant que cela le rapprocherait de son frère.


“ Monsieur Paul, si vous n’êtes pas déjà mort c’est que nous avons besoin d’informations. Nous sommes tombés dans un guet-apens dès notre arrivée. J’y ai perdu trois hommes alors que vous étiez seul au courant. Vous allez gentiment répondre à mes questions, sinon je n’aurais aucun scrupule à vous griller le crâne !



  • Quoi ? Mais je n’y suis pour rien, merde ! Je n’ai reçu le câble vous annonçant qu’hier, et je ne vous attendais que demain soir au plus tôt !

  • Des conneries. Le temps était suffisant pour  tout préparer. Tu bosses pour qui, salaud ?!

  • Haaaaaaa.. Arrêtez ! Je dis la vérité, je vous jure, j’suis réglo avec MaterOne ! ” Tandis que Ralato posait les questions, Stuffy accentuait doucement la pression sur l’esprit de Paul, lui promulguant des vagues de douleurs lancinantes se disséminant insidieusement dans toutes ses terminaisons nerveuses. Il n’était pas habitué à ce genre de sadisme, mais leur association permettait à chacun des deux Mentaux d’explorer de nouvelles possibilités de leurs pouvoirs. “ Tu sais, j’ai soudain comme un doute. Il m’a l’air honnête, enfin sur cette histoire là.

  • Oui. Je vais lancer un dernier test, prépare-toi à augmenter la pression. ”

Lui plaçant le froid canon de son revolver sur la nuque, Ralato articula bien sa phrase, lui donnant un intonation la plus glaçante possible :


“ Monsieur Paul, je ne pense pas que vos honoraires de MaterOne compensent le coût de ce luxueux appartement. Vous êtes donc au moins corrompu, au pire un traître. Dans les deux cas je suis en droit de vous éradiquer de notre organisation. Vous avez cinq secondes pour me convaincre de ne pas tirer. UN… ”


La pression de Stuffy s’accentua, le grognement de l’homme également.


“ DEUX… ”


Cette fois un râle s’échappa du correspondant des Affaires Mentales sur Tb-01.


“ TROIS…



  • Rhaaaaaaaaa ! PITIE ! JE ME SERS AU PASSAGE SUR QUELQUES TRAFICS POUR MATERONE ! JE VOUS JURE QUE JE NE SUIS PAS UN TRAITRE !

  • QUATRE…

  • C’EST VRAI J’AI PIQUÉ DANS LA CAISSE ! ECOUTEZ JE PEUX VOUS FAIRE RENCONTRER… HAAAAAAAA..

  • CINQ !

  • …UN DES CHEFS DES TRIADES ! IL EST AVEC MOI, IL POURRA VOUS AIDER ! TIREZ PAS ! ”

Stuffy et Ralato relâchèrent simultanément leur pression, laissant Paul reprendre son souffle.


“ J’ai moyennement confiance dans ce type. Quand on a goûté à la corruption, on ne peut plus s’en passer. Peut-être qu’il n’est pas directement responsable de l’accueil qu’on nous a réservé, mais on sait qu’il est lié aux Triades.



  • De toutes façons s’il nous mène directement à un des chefs, on aura des informations plus concrètes à se mettre sous la dent. Autant le garder à l’œil. ” Stuffy était donc du même avis. Les deux agents connaissaient parfaitement le milieu sombre des services secrets et leurs entrelacements ponctuels avec les mafias en tous genres. Ce n’était pas la première fois que l’éminent membre d’un service spécial jouait sur plusieurs tableaux, ramassant de confortables dividendes supplémentaires. On allait utiliser Paul, oui, mais pas sans prendre quelques précautions.

“ Excellente idée, j’ai besoin de cinq minutes et cela devrait être bon. ” Intervint Stuffy. Alors qu’il se mettait à l’ouvrage, Ralato envoyait un message Mental à Myan, resté près de l’entrée, pour qu’il relâche les filles dès leurs souvenirs effacés (qu’il n’oublie pas de les rhabiller, surtout !), et qu’il se prépare : on allait faire un petit tour avec notre nouvel ami Paul.



Soutenez Reduniverse.fr


Prod: PodShows


Réa: Raoolito


Relecture: Icaryon, Andropovitch, Arthur R, Coupie, Quentinus15


Narration: Coupie


Acteurs:

Myan (Ian)

Stuffy (Luciole)

Ralato (Raoulito)

Andropovitch (Paul)


Compo: Ian


Montage: Bleknoir