Soutenez Red Universe: Faites un don ou baladez-vous dans notre boutique :)

Télécharger l’épisode Mp3⎮⎮Torrent⎮⎮S’abonner

“ Le Contre-Amiral est un homme de secrets, tout comme moi. Nous nageons dedans depuis le jour où nous avons décidé d’entrer dans ce service. Il n’y a rien de choquant à ce qu’on ne partage pas tout !


  • Ralato, n’entre pas dans son jeu. C’est gros comme une maison, son truc.

  • Alors, Lieutenant, peut-être un petit exemple qui vous concerne ? Disons.. la Révolution Castiks. Allez, dites-moi : vous en souvenez-vous bien ?

  • Votre humour me laisse froid, Heir. ”

Le membre du Conseil de la Révolution souleva un sourcil, accentuant l’expression amusée de son visage, totalement démentie par celle de ses yeux. Un cobra, voilà ce qu’était réellement le Maître .


“ À l’époque, Poféus vous avait confié la mission de faire progresser les idées rebelles dans la population et de saper le moral des troupes Royalistes, tout en grippant l’appareil sécuritaire. Vaste programme, j’en conviens… Par pitié, ne me faites pas cet air de vierge effarouchée, je n’ai porté aucun jugement ! Il était poussé aux fesses ( si je puis me permettre ) par le cabinet du Roi qui voulait donner un grand coup de balais contre la corruption et l’immoralité dans l’administration et l’armée. Comme pas mal de gens ayant des choses à se reprocher, il s’est naturellement retrouvé à se battre contre le système pour sauver sa peau. La différence est que vous, à la Section Mentale, aviez tous les pouvoirs, et que l’Amiral s’en est donc sorti par la très grande porte !



  • Il en sait des choses, celui-là ! Moi, je n’avais que des soupçons sur notre implication durant cette période. Depuis j’ai eu accès à tes souvenirs, mais je ne me souviens pas l’y avoir croisé lors de mes recherches.


  • Evite de me rappeler que tu te balades dans mes souvenirs, d’accord ?

Mais Stuffy avait raison : Heir était parfaitement informé, bien trop ! Jusqu’à quel point la communauté Souriante accumulait-elle des informations, depuis quand Heir préparait-il sa confrontation avec le Contre-Amiral ?


Comment pouvait-il en savoir si long ?


“ Ces informations sont fausses. Je ne peux que vous laisser à votre imagination, si c’est la seule voie que vous me proposez.



  • Pas exactement, Lieutenant. Nous en venons au plus intéressant : votre frère travaillait en étroite collaboration, là encore c’est un euphémisme, avec l’Amiral, sur des sujets bien plus pointus. Vous avez sans doute assisté à ces manipulations d’agents ou de soldats, destinées à les faire trahir ou à les pousser au suicide, n’est-ce pas ? Mais que savez-vous d’évènements majeurs telle la mort du Roi ? Que savez-vous de ces nombreuses périodes où votre frère et Poféus disparaissaient sans laisser de trace ? Aucun des deux ne vous a jamais rien dit. À votre avis, s’agissait-il d’escapades amoureuses ?

  • Cela.. n’a rien d’extraordinaire. Je n’ai pas à le savoir, ça les regarde !

  • Et donc, sur des affaires visiblement bien trop importantes, vous étiez mis de côté par votre chef et votre frère, alors qu’on vous avait confié une mission d’ordre plus “ général ”, histoire peut-être de vous faire débarrasser le plancher, non ?

  • C’est votre interprétation, pas la mienne !

  • Ralato, arrête ! Tu te laisses prendre à son piège !

  • Et quelle peut bien être l’interprétation de celui qui s’est fait trahir par sa famille ? ”

 





Ralato ?



“ RALATO ?!



  • Oui ? excuse-moi, je..

  • Mais putain, il s’est passé quoi là ? Je t’ai senti décrocher, avalé par ton Moi profond ! RESSAISIS-TOI, BON DIEU ! Pourquoi ce mot t’a touché si profondément ?

  • Je ne sais pas… Peut-être que…

  • Mais ce sont de vieux souvenirs. Je vous avais promis des révélations plus actuelles. Vous voyez, je vous ouvre mes connaissances sans peur ni honte : ce que je sais, ce que j’ignore. À nous deux, nous pourrions ouvrir entièrement le livre des révélations.

  • Souffle profondément, technique d’éclaircissement Mental, niveau deux. Allez mon petit Ralato, tient bon, reviens !

  • Ça va, je suis bien, laisse tomber.

  • Je suis à l’intérieur de toi, tu ne peux me cacher ton état. Notre situation ne permet pas le moindre relâchement ! Regarde, déjà les visages se tournent vers nous. Interviens, dis n’importe quoi.

  • Je collabore… mal avec des armes pointées sur moi. Sans parler de vos deux élèves Mentaux qui n’attendent que… de me griller les neurones.”

Un petit regard vers Myan, le jeune traître. Lui, son frère et Heir formaient une équipe quasiment invincible.


“ Oui, tout à fait ! Mai Rui Ian et Hòu Niǎo, deux frères, mais hélas pas comme vous et Fabio. Je les ai élevés ensemble, ce qui en fait des frères d’armes en quelque sorte. Vous êtes toujours les seuls de toute l’Humanité à être des Mentaux apparentés, je vous rassure. Quel regret de ne pas vous avoir eu sous mon aile alors que vous étiez plus jeunes. Ce sera une de mes grandes déceptions.



  • Ne vous inquiétez pas pour nous, on a eu d’excellents professeurs. Et puis je préfère ne pas ressembler au bibendum devant moi… ”

Le géant rumina. Bien que muet, il grognait volontiers à qui voulait l’entendre, et son regard, même différent de celui de Heir, n’en était pas moins extrêmement agressif.


“ Ne l’énervez pas, il peut être très “ soupe au lait ” et déteste avoir à porter ces masques respiratoires : il se sent comme oppressé. Hòu était un enfant Mental mourant quand je l’ai recueilli. Affamé, rachitique, très gravement blessé, il était condamné à mourir dans l’agonie…


Que savez-vous du Nuage de Miel, Monsieur le Lieutenant Ralato Ouli ? Une spécialité Souriante dont l’histoire sillonne jusqu’aux premières années d’exploitation de Talbot…



  •   C’est un narcotique contenant un dérivé d’oxyde de Lithium et plusieurs autres ingrédients inconnus. Il est extrêmement dangereux à forte dose et entraîne une addiction. D’où son interdiction, même s’il est évident que c’est la communauté Souriante qui en est productrice pour la majeure partie.

  • Bravo ! En effet, une des utilisations du Nuage de Miel est de devenir cette drogue que vous avez croisée dernièrement dans la Maison des Plaisirs. Mais au fur et à mesure de son exploitation, d’autres versions, plus… intéressantes, ont vu le jour. Et Hòu est l’heureux expérimentateur de mes derniers petits raffinements personnels. Il a survécu, forci et est devenu le puissant guerrier Mental que vous avez déjà affronté. Le sceau qu’il doit porter est le seul revers à cette médaille.

  • Vous formez les Mentaux, Heir ? Etonnant qu’un néophyte tel que vous puisse prétendre à ce rôle. Et vous, qui vous a donc formé ?

  • Vous n’apprendrez pas tout aujourd’hui, Lieutenant. Disons seulement que la communauté Souriante y est pour beaucoup.

Alors, vous ai-je au moins montré des preuves de bonne volonté ? Acceptez-vous de laisser une chance à notre collaboration ? ”


Bon, le Nuage de Miel permet pleins de choses, d’accord. Les Souriants ont une sorte de “ Section des Affaires Mentales ” à eux, okay, pourquoi pas ? Heir est un arriviste qui a réussi et me tient en joue dans l’espoir de me retourner contre Poféus, c’est somme toute assez logique.


Les pièces du puzzle s’emboîtent très bien, continue, pense, fait fonctionner ta machine interne. Il reste une question centrale, vas-y, ne lâche pas !



  • Pourquoi avoir éliminé ces Mentaux et leurs accompagnateurs, alors ? Et ne me dites pas que c’était pour le plaisir de nous rencontrer !

  • C’est entre Poféus et moi. J’étais personnellement présent à la mort de chacun d’entre eux, avec Myan, comme vous pouvez vous en douter. Croyez bien que cela ne m’enchante guère d’organiser et d’exécuter ce genre de… choses, mais je suis certain que vous avez noté combien l’Amiral était, lui, resté parfaitement stoïque face à ce carnage dans les rangs de ses hommes.

  • C’est le prix de l’efficacité.

  • C’est le prix de l’égoïsme, oui ! Il utilise les Affaires Mentales pour ses propres ambitions, et il a presque obtenu ce qu’il voulait ! Je suis le SEUL obstacle entre lui et le pouvoir suprême, et la lutte entre nous deux est et sera sans merci.

  • Et après, vous prétendez être différent ? ”

Pour la première fois, le regard de Monsieur Heir s’adoucit. Il regardait le géant et le jeune Mental Souriant, ses élèves.


“ Moi, j’ai formé ces enfants, je les ai vu grandir et je n’ai jamais arrêté de leur offrir… ce qui se rapproche le plus de l’amour d’un père. Et ÇÀ, Lieutenant Ralato, çà c’est différent de ce que Poféus pourra jamais offrir à vous, à votre frère, ou à qui que ce soit ! ”



Soutenez Reduniverse.fr


Prod: PodShows


Réa: Raoolito


Relecture: Icaryon, Andropovitch, Arthur R, Coupie, Quentinus15


Narration: Icaryon


Acteurs:

Stuffy (Luciole)

Ralato (raoulito)

Heir (Destrokhorne)


Compo: Ian


Montage: Bleknoir