Retrouvez les livres Red Universe sur toutes vos plate-formes préférées :)  
Rendez-vous dans la section consacrée pour en savoir plus et soutenez-nous ou faites un don à l’équipe :)

Télécharger l’épisode Mp3⎮⎮S’abonner

« C’est le journal d’ExOne Média, édition du soir. Nous entamons notre second sujet : une étrange épidémie de ce que l’on qualifie de folie semble se répandre dans le Transporteur n°2. Pour en parler, j’ai avec moi sur ce plateau le Docteur Blame, médecin en chef de ce vaisseau. Docteur, soyez le bienvenu.


  • Merci à vous pour votre invitation.

  • Alors donc, pouvez-vous nous parler un peu de cette épidémie et en quoi elle est si spéciale ?

  • Je pense que rappeler la définition du mot épidémie s’impose. Une épidémie est l’augmentation du nombre de malade au-delà d’un seuil que les professionnels jugent « critique ». On parle d’épidémie tout autant pour les maladies causées par un pathogène comme un virus ou un bacille, mais aussi pour tous les fléaux touchant l’humanité tel que l’obésité ou cette épidémie de « Folie » constatée dans le transporteur 2.

  • Donc une épidémie ne signifie pas obligatoirement fièvre, toux et etc..?

  • Non, car nous avons ici à faire à une maladie de type psychologique avec des symptômes se rapprochant de ceux de la rage. Les symptômes physiologiques constatés sont ce que l’on pourrait expliquer de façon commune comme une sorte de dérèglement des niveaux de liquide dans le cerveau. On observe chez les patients une hyper activité neurale induisant des convulsions épileptiques, un manque d’appétit et une agressivité redoublée.

  • Mais qui est donc touché ? A-t-on des statistiques ?

  • Oui, je vous passe les détails statistiques, mais il s’agit surtout de la population de la cité intérieure, plutôt des adultes et des personnes âgées. Nous avons recensés très peu d’enfants ou d’adolescents parmi nos patients.

  • Mais alors deux questions me viennent aux lèvres : quelle est la conclusion de cette maladie, et doit-on fuir les malades ? C’est une nouvelle Peste ?!

  • Les regrouper pour la sécurité de chacun, oui, les fuir, non. Il ne faut pas prendre le risque vivre avec une personne atteinte, mais les visites so nt autorisées. Aucune transmission par aérosol ou par contacte n’est à craindre. Comme je vous l’ai dit précédemment, nous avons à faire à une maladie psychologique ayant des implications physiologiques. Et seulement sur le Transporteur n°2 ! C’est assez déroutant.

  • Et l’évolution de la maladie ? La… mortalité ?

  • Pour l’instant personne n’en est mort. Au pire peut-on déplorer quelques cas d’auto-mutilations sévères. Nous sommes contraints de sangler ces patients à leur lit pour leur propre bien, c’est assez dur pour les familles. Le nombre de personnes concernées augmente toujours malheureusement, mais les courbes semblent amorcer une stabilisation du nombre de cas. Je ne peux malheureusement en dire plus pour l’instant.

  • Des conseils pour nos multispectateurs ?

  • N’hésitez pas à consulter au moindre doute. Plus le patient est pris en charge tôt, mieux ce sera pour lui. Nous vous tiendrons bien sûr informés des événements.

  • Ce n’est guère encourageant tout cela, Docteur.

  • La Passe de Majellone n’a jamais été traversée par une telle quantité d’hommes et de femmes au cours du même voyage. Il fallait s’attendre à rencontrer des difficultés, et en voici une. Peut-être que les convois précédents ont déjà rencontré cette épidémie ou autre chose de pire encore. Nous ne le saurons qu’à l’arrivée, et nous comparerons nos expériences.

  • Docteur Blame, merci, nous vous laissons retourner à vos patients, et bonne chance au nom de toute l’équipe d’ExOne Media ainsi que de nos multispectateurs qui, j’en suis certain, n’ont rien raté de votre intervention.

  • Merci à eux et merci à vous. Et n’oubliez pas : CON-SUL-TEZ !

  • C’est dit, je crois que le message est passé ! Un dernier sujet après cet intermède publicitaire qui, à ExOne Média, nous concerne tout autant que vous : les communications entre les vaisseaux, ne zappez pas ! »

 


<pub>


 


« Re-bonjour Drisso ! Alors les communications passent mal entre les vaisseaux ?



  • Je dirais Dave, que vu les circonstances, elles sont plutôt excellentes ! Vous m’entendez, je vous entends, nous nous répondons, déjà c’est un gros succès.

  • Alors pour rappel, les ondes électromagnétiques fonctionnent très mal lorsque l’on est en transition. Expliquez-nous cela.

  • Il suffit de se souvenir que le compresseur, le moteur central de tout vaisseau capable de transition, sert à nous faire traverser des dimensions d’espace-temps. Il exécute sa tâche plusieurs millions de fois par seconde et nous parvenons ainsi, par un effet de levier, à parcourir de très grandes distances dès le retour dans notre dimension.

  • Et les ondes électromagnétiques ?

  • Elles se perdent dans les dimensions que nous traversons. Quel que soit leur spectre d’activité (du radar à l’ultraviolet en passant par le visible).

  • Et normalement, pour éviter cela, les signaux sont envoyés par ondes subspatiales, nous permettant de rester en communication avec le reste de la flotte. Mais pas dans la Passe de Majellone, n’est-ce pas ?

  • Hélas non. Dans la Passe, les ondes subspatiales sont bloquées par un effet de contraction de l’espace-temps du vortex. La puissance de la contraction ici est telle, qu’un pont entre deux zones extrêmement éloignées de l’univers a pu être établi ! Déjà, il aura fallu beaucoup de temps pour comprendre qu’il était possible de la traverser, en entrant nous-même en transition dans l’espace-temps.

  • Alors, comment pouvons-nous communiquer ?

  • En forçant, et sur de courtes distances, on peut faire passer un signal radioélectrique concentré, sous forme de laser. Parfois on doit le multiplier sous plusieurs phases pour garantir un signal stable, mais cette technique efficace a le défaut d’être très complexe. Elle est également très énergivore et donc chère. ExOne Média utilise ce système, ainsi que les communications prioritaires entre vaisseaux mais, pour le commun des mortels, ce ne sera que le faisceau unique, influençable et perdant en moyenne soixante pour-cent de son intégrité avant destination. Il suffit alors d’une petite distorsion spatiale sauvage, d’un alignement imprécis entre les vaisseaux et le signal devient inaudible ou se coupe simplement.

  • Et que peut-on faire à ce moment ?

  • Je conseillerais simplement de rappeler ! Les corrections automatiques sont permanentes. Dans la seconde qui suit, tout peut être rentré dans l’ordre.

  • C’est une bonne nouvelle Drisso. Mais dernières question, pouvez-vous nous en dire plus sur ces petites distorsions sauvages dont vous parliez à l’instant ?

  • Oula oui, excusez-moi Dave ! Notre situation est assez exceptionnelle pour un adepte de la science tel que moi, j’ai tendance à omettre mes devoirs de vulgarisation. Donc… les distorsions. Il faut se souvenir de notre bulle d’huile de Temps dont nous avons parlé en début d’émission. Comme sa forme évolue, le Temps devient plus ou moins élastique. Imaginez maintenant un micro changement brusque, dans un coin de la bulle. Sur une zone restreinte, il va se passer des évènements de distorsion qui seront plus puissants qu’ailleurs. Localisés et temporaires, mais plus puissants.

  • Une petite distorsion sauvage

  • Voilà, et inutile de préciser qu’un laser à soixante pour cent de perte en concentration n’y résiste pas. Mais quelques secondes après tout rentre dans l’ordre.

  • Hé bien merci énormément Drisso pour ces explications d’un très haut niveau scientifique. Vos talents de vulgarisateur ont, une fois de plus, fait merveille ! Nous nous retrouvons à la prochaine émission ?

  • Bien sûr Dave, ce sera avec plaisir et bonne fin de soirée à tous nos multispectateurs !

  • Bonne soirée Drisso El Nofello. Messieurs-dames, c’est la fin de cette édition du soir d’ExOne média, votre chaine d’informations. C’était Dave le Limier et toute la rédaction en direct du Transporteur n°2, nous vous souhaitons une bonne fin de soirée et à demain !



Soutenez Reduniverse.fr

Prod: PodShows

Réa: Raoolito

Relecture: Icaryon, Arthur R, Coupie, Quentinus15, Andropovitch

Narration: ^^

Acteurs:

Darkgueg (Dave le limier)

Bleknoir (Drisso El nofello)

Akira (Docteur Blame)

Compo: Ian

Montage: Numa