Ne manquez pas la diffusion de la MINI-SÉRIE Reduniverse

« Dualité »

en exclusivité sur Saga Audio Compagnie ! À partir du 1 août  jusqu’au 15 Août 2015 !

Retrouvez le Docteur Blame, le  Lieutenant-colonel Onawane et le Professeur Quartmac dans la sombre bataille du Transporteur n°2 lors de l’attaque des pirates.

____________________________________________________________________________

Télécharger l’épisode Mp3⎮⎮S’abonner

Intérieur du Positron.

Le spectacle délirant d’acrobates et d’animaux de cirques, tenus d’une poigne de fer par un Monsieur Loyal hystérique, battait son plein. Sous la lumière noire, le petit singe saltimbanque avançait joyeusement vers le centre de la piste, faisait claquer ses cymbales, visiblement fier de lui et du bruit produit. Cet animal était bien différent des monstrueuses choses qui tournaient en rond, de l’autre coté de la ligne tracée dans le sable. Le rendu de sa fourrure n’était pas ordinaire : plus dorée, plus luisante, presque métallique, sous réserve de ce que la lumière noire acceptait de renvoyer. Tous convinrent que la représentation du petit animal tenait plus de la statuette précieuse que d’un nouvel organisme protéiforme.

Fabio jeta un œil en coin à ses voisins. Phil et Adénor suivaient le spectacle, se tenant la main, le lieutenant chuchotant parfois quelques remarques à l’oreille de sa compagne, celle-ci répondant par des hochements de tête, tantôt positifs, tantôt négatifs. Magellone, lui, avait déjà assisté à la représentation, sans doute plusieurs fois.  En avait-il été le premier spectateur ? Avait-il participé à la rendre plus intelligible ? Le capitaine ne semblait pas écouter les pensées des autres cette fois, dommage. Il ne s’intéressait qu’à la voltigeuse qui se balançait au-dessus de la piste, survolant régulièrement la séparation infranchissable pour les autres protagonistes… Le glorieux officier était amoureux d’une transposition, d’une représentation d’êtres, venus d’on ne savait où, en forme humaine. Certes, bien en chair, la gracieuse acrobate possédait de généreux et plaisants atouts, mais tout de même… Fabio se demandait à quel point tout ceci était calculé et prévu à l’avance par les petites bestioles qu’il croyait connaitre depuis si longtemps.

« Mais… ça fonctionne ? Loyal est complètement obnubilé ! »

La phrase de Phil fit revenir Fabio au spectacle. Effectivement, le singe-statue d’or jouait des cymbales et enchainait acrobaties sur virevoltes, s’accaparant toute l’attention du maître des lieux. Mieux : le bonhomme rondouillard laissait trainer au sol son balais et son micro se balançait au gré des mouvements de son bras pendouillant. Comme hypnotisé.

« Ha ha ha ! Ca ma’che à tous les coups çà ! Ha ha ha !


  • Et qu’est ce qui marche à tous les coups, Capitaine ?

  • Ben le… heu, le spectacle quoi !

  • Je vois… »

Conclu posément Fabio. Donc, déjà, on avait la confirmation de la répétition de ce spectacle. Quand à l’hypnose de Monsieur Loyal, on devinait la suite. La belle nymphe s’étirait tout en souplesse, offrant de nouvelles prises pour les animaux, tout en gonflant sa poitrine déjà opulente à la grande joie de Magellone. Déjà le tigre rouge était passé de l’autre coté, et l’éléphant-melotte se préparait à profiter du survol suivant de la voltigeuse.


De l’autre coté de la ligne, les deux frères se chamaillaient, tentant tour à tour de caresser la fourrure du félin, de se repousser, d’embrasser l’animal, etc… D’ailleurs celui-ci se laissait faire. Fier, il demeurait stoïque, observant autour de lui, assis, alors que les deux autres en arrivaient aux mains. L’arrivée de l’éléphant-melotte ne fit qu’empirer les choses. Apparemment toucher ou caresser un des animaux donnait de la vitesse aux acrobates, de la force également. Oui, leurs chamailleries tournaient au pugilat : ils ne se repoussaient plus, il se donnaient de violents coups, rapides et puissants, dont on pouvait entendre certains des impacts jusque sur les gradins.


Mmhmm !


Oui Adénor, certains coups dépassent le mur du son. Cette fois, la lutte prend de très dangereuses proportions.


mmmhm…


Il n’y en aura pas, ils semblent tous deux de force égale. »


 


À peine avait-il prononcé ces mots, qu’un des frères fut projeté dans les airs, s’effondrant à quelques pas, deux rangées plus bas que les quatre spectateurs. L’autre, au lieu de se précipiter pour profiter de son avantage, se frotta de tout son long contre l’éléphant-melotte, puis contre le tigre rouge, allant jusqu’à réussir à rapprocher les deux mammifères de sa personne.


« Là, c’est la fin. Nous avons notre vainqueur. »


Commenta Phil, dépité. L’un des protagonistes avait donc pu obtenir toute la force nécessaire pour l’emporter à coup sûr contre l’autre. Pendant ce temps, du coté de Monsieur Loyal et du petit singe, les choses devenaient moins évidentes. L’animal bougeait peu, ses cymbales ne retentissaient plus, on le sentait épuisé. Si Loyal était encore hypnotisé, cela n’allait plus durer très longtemps.


Le frère aux pieds des gradins se releva enfin et, inspirant un grand coup, se dirigea vers son ennemi en une dernière attaque, pour l’hon-neur. On le voyait aller au-devant d’une défaite certaine, tandis qu’un méchant sourire illuminait le visage en clair-obscur du frère tout-puissant, à l’approche de l’ultime moment.


« Mais il va se faire complètement écraser ! »


Cria Phil, tout au spectacle. Un immense rire retentit alors de Magellone, très fier de son intervention  :


« Ha, ha, ha ! Mon pov’e vieux, attendez, vous allez voi’ ! Ha, ha ha !


Oui Phil, combien tu paries que rien n’est encore joué ? En fait, nous connaissons déjà tous la suite, n’est-ce pas ?


Mmhmmh…


Exactement, Zoé. C’est parfaitement cela. Allons Phil, ne reconnais-tu donc pas l’histoire racontée, avec beaucoup d’imagination et d’images, devant nous ? »



Soutenez Reduniverse.fr


Prod: PodShows

Réa: Raoulito

Relecture: Arthur R, Icarion

narration: Raoulito


Rôles:

Phil: Lorendil

Fabio: Zylann

Magellone: Raoulito

Adénor: Anna


Compo: Ian

Montage: Ackim