Red Universe Tome 1 Chapitre 25 Episode 10 " AllocutionS (3)"

Azala reprit donc la parole depuis l’estrade.
« Nous voici donc tous réunis. Réfugiés d’hier et d’aujourd’hui, à converser pour savoir si nous devons nous soutenir ou nous haïr. Visiblement, que ce soit pour vous ou pour nous, il semble que les planètes vivables ne soient pas légions, au point que c’est par la technologie que Nalcoēhuals ou humains se sont construit la plupart de leurs foyers, hors... Veora.
Alors, messieurs-dames, élus de la nation nalcoēhuale, cœur de cette civilisation et fondement de votre démocratie, nous, Exodés, vous demandons votre aide. Montrez-nous comment concevoir un tel système politique, partagez votre expérience de la multitude de courants de pensée, guidez-nous dans cette voie. Nous n’avons connu que les pouvoirs forts et régaliens, l’heure est venue pour ceux dont nos ancêtres avaient fait leurs ennemis, de prouver combien ce choix fut injuste... que dis-je : abject !
La princesse laissa filer le silence quelques secondes. Ses mots marquaient, elle le sentait autant au visage des députés proches qu’aux tremblements de plus en plus énervés de Loxa.
Je vous prie en conséquence de m’accepter comme premier lien entre nos deux civilisations. Ce sera dans un but non pas d’expansion, mais de partage, d’égalité, de liberté et de... fraternité.
Nous nous plierons bien sûr à votre décision souveraine, quelle qu’elle soit. Je vous remercie de m’avoir écouté. »
Lançant un coup d’œil à Loxa qui fulminait, Azala se détourna de l’estrade et descendit les marches de l’escalier pour venir se placer aux côtés de Melba et Gandhi. Celui-ci lui glissa discrètement :
Il fut un peuple dans l’histoire de l’humanité qui avait fait sienne la devise de « liberté, égalité, fraternité ». Vos archives royales remontaient-elles donc jusque-là ?
La formule me plaisait et je n’attendais qu’un bon moment pour la réutiliser. La culture de ce peuple du passé pourra peut-être nous apprendre à vivre ensemble.
Qui sait, princesse ? Mais dans ce cas précis, croyez-moi, mieux valait ne pas être leur roi ou leur... princesse.
Je vous félicite, cela dit, pour votre discours, poursuivit-il en revenant à l’actualité. Vous avez su toucher l’orgueil de ce parlement, et réclamer son aide va grandement amoindrir l’effet des paroles de Loxa.
Madame, reculez un peu, s’il vous plait, intervint Melba. D’autres soldats sont apparus et, mis à part les huissiers, il y a trop de personnes en armes par ici pour que ce soit normal.
Elle a raison, murmura Gandhi, quelque chose d’inquiet (ou de curieux ?) dans la voix.
Melba se déplaça d’elle-même sur la droite d’Azala, à mi-chemin d’un des gardes nouvellement arrivés.

*

Penché sur le tableau de bord, Artoc défilait le compte-rendu automatique, tandis que le pilote testait différentes combinaisons de contacteurs. Le chef de la garde impériale se retourna vers son maitre, soucieux :
Votre Majesté, le rapport des avaries n’est pas bon.
Je le sais, Artoc. Je crois cependant que nous réussirons à faire un ultime saut. De toute façon, nous ne sommes désormais plus seuls.
Au même instant, plusieurs flashs de lumière éclairèrent l’espace autour d’eux : quatre corvettes de Ragnvald arrivaient en protection. Gandhi poursuivit :
« Cela devrait faire réfléchir notre assaillant. De plus, les appareils envoyés en reconnaissance aux stations relais remontent la piste jusqu’à nous. J’estime à plus de soixante-sept pour cent de chance de ne plus être dérangés par... »
Une sorte de « flop » retentit à quelques distances d’eux et immédiatement, les alertes rugirent dans tous les systèmes des vaisseaux présents.
Du fond de sa caverne, Godheim décrivit une courbe inhabituelle de tout son long corps de chair bionique. Mais qu’était-ce donc que ce nouvel ennemi ?
Les émissions de particules et autres subtiles radiations différaient sensiblement de celles des croiseurs nalcoēhuals standards, mais il en faisait indubitablement partie. La signature quantique de la pierre psychique entrant dans la composition de sa coque ne laissait aucun doute, précisant même que sa fabrication ne remontait pas à six mois.
Légèrement plus petit que les vaisseaux de guerre habituels, il possédait d’étranges structures effilées de plusieurs mètres formant une sorte d’étoile à six branches à l’arrière de l’engin. Aucune des bases de données de l’Empereur-Dieu ni aucun des rapports de surveillance ne faisaient état d’un tel croiseur.
Était-ce un prototype ?
De plusieurs ouvertures sur ses flancs, des salves fusèrent alors que les corvettes de Ragnvald partaient à l’assaut du nouvel arrivant.

*

« Mes amis parlementaires ! Mes amis, écoutez-moi ! »
Ci’chi reprenait la parole, profitant du flottement dans l’air et du blocage toujours actif du pupitre de Loxa.
« L’ambassadrice humaine nous demande notre aide, elle propose une forme d’alliance basée sur une similitude d’institutions. Nous pourrions envisager des systèmes de garde-fou pour que chaque partie puisse échanger régulièrement. Et, bien entendu, ils auront besoin d’un apport de matériel, de technologie... une coopération économique se profile ! Saurons-nous aller au-delà de nos préjugés, sans renier ce que nous sommes ou notre objectif ? »
La projection du centre de l’hémicycle se réactiva enfin tandis que Loxa coupait sèchement la parole à Ci’chi.
« ... qu’il ne faut pas croire tout ce que les démons du présent tentent de vous faire accepter ! L’humaine veut de l’aide ? Godheim nous aurait soutenus par le passé ? Ci’chi brandit même d’alléchants contrats économiques... alors, laissez-moi vous montrer ceci... »

SOUTENEZ REDUNIVERSE - Prod: podshows, Réa: Raoulito, Relecture: Coupie, JMJ, VlM, iGerard, Acteurs : Coupie: narration, Eloanne (loxa), Icaryon (gandhi), RanneM (Melba), Elioza (Azala), Lorendil (Artok), FallenSwallow (Ci'chi) Derush/montage: Hadaria/Raoulito, Musiques: VG, Ian, Cleptoporte

Vous aimez Red Universe ou alors vous avez des critiques ou des remarques ? Laissez vos commentaires ici : http://reduniverse.fr/la-saga/episodes/
Participez aux recrutements sur http://reduniverse.fr/la-saga/the-red-universes-team/recrutement/

Nous vous attendons !