Retrouvez les livres Red Universe sur toutes vos plate-formes préférées :)  
Rendez-vous dans la section consacrée pour en savoir plus et soutenez-nous ou faites un don à l’équipe :)

Télécharger l’épisode Mp3⎮⎮S’abonner

Les deux fragments trônaient sur leurs socles, au milieu de la pièce, séparés de quelques dizaines de centimètres et de plusieurs couches de verre, câbles, censeurs et capteurs de toutes sortes. Monsieur Vernek Junta, commandant de ce Transporteur, éprouvait toujours cette désagréable sensation quand il se trouvait proche des artéfacts, une sorte d’appréhension face à l’avenir. Car ces morceaux d’un métal parfaitement inconnu, identiques de par leur courbure ou le tracé des nervures sous-jacentes à la surface, ont été usinés en un lieu méconnu et retrouvés, chacun, à plusieurs semaines de transition de Majellone. Mais PAS du même coté de la Passe. 

Le premier provenait des reste du fuselage d’un appareil non identifié que le Général Décembre et plusieurs chasseurs avaient affronté autour de Vegas IV, la planète gazeuse connue pour ses réserves de Lithium emprisonnées dans les glaces en orbite. Une gigantesque explosion et un croiseur avaient été nécessaires pour en venir à bout. Et encore, on ignorait si l’engin inconnu n’avait pas réussi à s’en sortir, malgré tout, grâce à cette fabuleuse technique de « micro-transition » lui permettant de bondir instantanément sur quelques kilomètres, ce qui était actuellement une technologie hors de portée des connaissances humaines connues. Le second artéfact lui avait été offert par le marchant Broto, sur la station Piñata el Grande, en échange d’une place à bord de l’Exode. Son origine proviendrait du site d’un crash, sur une montagne d’une planète proche d’une soit-disante nébuleuse glacée, à deux semaines de transition après la Passe. Ce n’était malheureusement pas la direction de la flotte, Junta aurait pourtant aimé aller y jeter un oeil.

Broto leur avait également parlé d’une pierre spéciale, et présenté une esquille pour preuve, un minerai capable de concentrer les ondes mentales. Quelque chose entre le réservoir et la caisse de résonance, mais sans mental sous la main, difficile de confirmer cette affirmation. Le professeur Schwarzkof était responsable de l’étude, classée secrète, des deux fragments et poursuivait assidument ses recherches, depuis qu’il avait rejoint l’Exode sur Piñata el grande. Ses résultats permettaient de définir les contours d’une nouvelle matière qui, une fois raffinée, obtiendrait les caractéristiques de souplesse, résistance et légèreté propres aux artéfacts. Et ces fameuses propriétés psycho-sensibles pourraient y trouver une utilité de choix. Mais laquelle ?

« C’est encore un mystère, Commandant,  mais les effets de la traversée de la Passe y apportent un éclairage nouveau.


  • C’est à dire ?

  • En fait il nous a fallu du temps pour nous en rendre compte. Vous savez que la Passe influe sur l’esprit humain où elle semble trouver une sorte de résonance produisant des résurgences du passé. Hé bien, on dirait qu’une variante de cet effet s’applique également à nos artefacts. Regardez ces enregistrements effectués hier et ce matin. »

Le petit moniteur dans l’angle s’alluma sur une pression du savant. Les yeux écarquillés, Junta observa la scène se déroulant sous ses yeux, puis la suivante, avant que le savant ne relâcha la pression, éteignant l’écran. Le politicien était proprement médusé par ce qu’il venait de voir, son intuition sur ces fragments inconnus se confirmait de jour en jour. Une ancienne citation lui revint naturellement à l’esprit :


« Mais jusqu’où allons-nous plonger ? À quelle réalité obsolète nous raccrochons-nous dans le vain espoir de satisfaire notre désir d’inertie ?



  • Vous connaissez les mémoires incomplètes du roi Magnam IV ? Je pensais que seuls quelques initiés y avaient eu accès…

  • Et j’en fais partie, professeur. Qui est au courant de ceci ?

  • Mon assistant en chef, le docteur Quentin. Attendez, heu… Charles,  pouvez-vous venir s’il vous plait ? Comme pratiquement personne ici n’est au courant des implications, je lui ai demandé de tenir cela secret, avant que nous vous mettions au courant.

  • Vous avez bien fait. Peut-on lui faire confiance ?

  • Je n’ai recruté que des collaborateurs discrets et habiles. La confiance ne viendra qu’avec le temps. C’est pour cela que toute l’organisation de l’équipe est cloisonnée. Ha Charles! Vous connaissez Mr Junta, le commandant de ce Transporteur ?

  • Oui docteur. Monsieur Junta, c’est un honneur que de travailler à cette passionnante étude. »

La poigne était ferme, le regard jeune et quelque peu enfiévré. Le grand garçon qui faisait face à Vernek respirait l’enfant au prises avec un passionnant nouveau jouet. Dans un premier temps cela suffira, restait à confirmer qu’il ne serait pas loquace.


« Merci, docteur Quentin. C’est donc vous qui étiez présent lors de ces.. manifestations ?



  • Oui commandant.

  • Et vous étiez seul ?

  • L’heure était tardive pour la première manifestation, et j’étais le dernier sur place. J’ai tout de suite contacté le professeur Schwarzkof et nous avons décidé de mettre ces images sous scellés. Celle de ce matin s’est déroulée à huit-clos. Je ne l’ai encore divulgué à personne.

  • Parfait docteur, continuez comme cela. Toutes les informations de ce laboratoire sont placés sous le sceau de la confidentialité, le moindre manquement sera considéré comme un acte de trahison envers la flotte, et passible d’emprisonnement et mise à l’écart immédiate. Sommes-nous d’accord ? »

L’autre blêmi devant la menace à peine voilée de son commandant. Et oui, ce n’était pas un jeu en fin de compte.


« B.. bien évidemment que je comprends commandant. Mais je vous assure que je suis resté muet. Je n’en ai parlé à personne.



  • Parfait. Alors tous les deux, donnez-moi une hypothèse. Cela va-t-il se reproduire souvent ? Et pourquoi maintenant ? Schwarzkof ?

  • Nous avons pensé aux distorsions sauvages. Elles sont plus fréquentes maintenant qu’au début de la traversée. Il est possible que certaines influent sur ce.. psycho effet. En tous cas, pour l’instant il n’est rien arrivé de fâcheux, mais il y a de grand chances que cela se reproduise.

  • Donc ne lésinons pas. Fermez cette salle et emménagez dans celle à coté. Que les instruments d’enregistrement sensibles soient sous votre seul accès, et qu’il y ait en permanence l’un de vous deux pour évacuer la pièce et fermer si cela se reproduisait. Le secret DOIT être gardé impérativement. J’espère m’être bien fait comprendre ? »

Les deux acquiescèrent. Pas besoin d’en dire plus. Schwarzkof savait quelles étaient les implications finales de ses découvertes et l’autre semblait assez intimidé pour rester dans le rang.


Bon, l’heure de son rendez-vous quotidien avec sa soeur approchait, il donna congé aux deux savants et s’éloigna du laboratoire, en direction de son bureau.


Quand Magnam IV rédigeait ses mémoires, pensait-il à ces artéfacts ? Junta ne réussit même pas à esquisser un sourire sur sa boutade.




Soutenez Reduniverse.fr


Prod: PodShows
Réa: Raoolito
Relecture: Icaryon, Arthur R, Coupie, Quentinus15, Andropovitch
Narration: Icaryon
Acteurs:

junta (arthur)

schwarzkof (silverson)

charles Quentin (Quentinus15)
Compo: Ian
Montage: Tristeur