Télécharger l’épisode Html⎮⎮Torrent⎮⎮S’abonner

Une petite fille courait dans une prairie, piétinant allègrement l’herbe haute et verte agrémentée de fleurs de pissenlits s’envolants sur son passage. Son Papa se tenait à quelques mètres, lui tendant les bras, elle l’avait presque atteint..

La tête de l’homme explosa soudain ne laissant que l’ossature sanguinolente du crâne qui se mit à pendre pathétiquement tandis que le corps de l’homme restait debout, les bras ouverts en attente de sa fille.. Benkana se redressa en sursaut dans son lit!

Elle reprit son souffle, et comme toutes les nuits, regarda par l’ouverture les passages des transitions dimensionnelles. Elles seules avaient, par leur rythmique douce et continue, le pouvoir de l’aider à reprendre son calme. Toutes les nuits se passaient ainsi désormais: le cauchemar lancinant, la mort violente de son père, les passages de dimensions..

La main douce et chaude d’Azala glissa le long de son dos puis la bouche de la jeune femme y effleura la peau en plusieurs endroits dans une esquisse de multiples baisers. Sincèrement soucieuse des souffrances de sa compagne, la Princesse tremblait également:

“Cette nuit encore, n’est ce pas..?

-Oui, encore et toujours, cela n’a plus de fin, je n’arrive plus à trouver le sommeil..”

Azala apposa ses mains de chaque coté de la nuque de sa compagne et tenta un massage pour l’apaiser.. Mais Aurora l’écarta d’un geste:

“Arrête, ta tendresse et ta compassion ne résolvent pas tout.!

-Tandis que ta haine et ta revanche, si?

-Tu es bien placée pour comprendre ce que je ressens! Si le bourreau de ton père était là devant toi, ne voudrais-tu pas faire justice!?


  • LES bourreaux de mon père ont prit le pouvoir sur MaterOne, et NON je n’ai pas envie d’ajouter des vengeances et des meurtres sur des massacres!”

Benkana se leva se vint se placer devant le hublot, à contempler les successions de couleurs défilantes. Les lueurs révélèrent la grâce de sa totale nudité, son corps musclé de guerrière bien entretenu, sa poitrine ferme et ses hanches souples. Les bras tendus de chaque coté, la grande femme conservait les poings fermés, ce qui donnait, du point de vue d’Azala, la silhouette vengeresse d’une ancienne Déesse païenne.


“-Aurora chérie, tu n’es pas comme cela, d’habitude…. Tu sais comprendre les différentes faces des gens et des événements et tu as su conserver ton équilibre dans des situations de tension bien pire!”


Benkana ne bougeait pas, les lueurs défilaient sur sa peau ambrée..


“-Mais là, ces nuits blanches et ces cauchemars t’usent depuis déjà une semaine! Reconnais au moins que cette situation te touche si profondément, que ton jugement ne peut être impartial!



  • Il ne s’agit pas de jugement, Azala, mais de Justice!”

La voix de la Commandante venait de claquer tel un coup de fouet dans le silence de la nuit..


La Princesse resta muette devant ce second accès de violence, même verbal: la Aurora Benkana qu’elle connaissait ne s’était jamais permis autant de rudesse envers elle. Son inquiétude grandit: la commandant contrôlait tout le Transporteur n°7, et ses troupes étaient assez nombreuses pour mettre en place une situation de Loi Martiale! Si cela arrivait, les Exodés risqueraient de recréer ici les tensions qu’ils ont cru quitter sur MaterOne!


Et au-delà de cette perspective, la Princesse aimait profondément cette belle femme mure et intègre qui se tenait debout à quelques pas d’elle, toutes deux souffraient pareillement de la situation.


La Princesse quitta le lit et, laissant glisser sur le sol sa chemise de nuit en soie, vint se lover contre le dos de sa maitresse.


Peau contre peau..


“Je vais lancer une grande opération de quadrillage de la cité intérieure. Les check-point n’ont rien donné, ce qui n’est pas étonnant vu le désordre administratif. Nous agirons quartier par quartier et je me présenterais personnellement aux représentants des communautés pour requérir de leur part toute l’assistance nécessaire.”


Placée ainsi, Azala sentait le stress parcourir sa compagne, les muscles crispés et les spasmes parcourant son corps. Enfouissant sa tête entre les épaules de la Commandant, elle réfléchissait vite, tiraillée entre la promesse faite à Phil Goud de contenir Benkana, le risque de dérapage des actions militaires et son besoin profond d’amour de celle qui détenait son coeur.


Se redressant, elle l’invita doucement à lui faire face:


“La Cité intérieure est un entrelacs de communautés entassées les unes sur les autres… Jures moi que tu ne feras jamais passer ta vengeance avant l’équilibre social du Transporteur?!”


La Commandante eu un hoquet de surprise, regarda à droite et à gauche comme pour tenter de trouver une échappatoire.


“Jures le moi Benkana! Pour tout ce que tu as de plus cher, pour moi!”


Les yeux d’Azala perçaient tous les remparts de la Commandant, et Aurora senti sa colère s’atténuer, refluer un peu, lui donnant suffisamment de répit pour envisager la situation un peu différemment..


Elle eu un petit sourire et caressa la joue de la Princesse.


“D’accord, et je te propose même de venir avec moi pour m’aider. Le veux-tu?”


D’un hochement de tête, la Princesse accepta et toutes deux s’enlacèrent, leurs deux silhouettes se mélangèrent, enveloppées des jeux de couleur du défilement extérieur.