Red Universe Tome 1 Chapitre 24 Episode 04 "centime"

« … installez-le dans mon bureau. Je finis et je m’occupe de lui… Bonsoir à nouveau, pour cette ultime partie de votre édition spéciale ! Notre invité est toujours Monsieur Gandhi, avatar de l’Empereur-Dieu de Ragnvald. En ce moment, vous pouvez voir s’installer Monsieur Junta, le commandant de Transporteur 4, à qui on ajuste le micro… j’ignore si je dois faire les présentations.
Gandhi, voici Monsieur Junta. Monsieur Junta, voici Godheim, l’Empereur-Dieu. Une virgule publicitaire et on se retrouve pour la suite de cet échange qui s’avèrera passionnant compte tenu de nos invités d’aujourd’hui.
Ne zappez pas ! »

Monsieur Junta, nos multispectateurs sont de retour, voulez-vous commencer par cette… mystérieuse annonce ?
Merci, Ted. Tout d’abord, j’aimerais saluer ici l’avatar de l’Empereur-Dieu Godheim. Nous ne discourons pas souvent avec un être divin (ou évoqué comme tel) et, quelles que soient nos convictions, il convient de le traiter avec respect et dignité. Empereur-dieu Godheim, je vous souhaite la bienvenue à bord de l’Exode et vous remercie, à nouveau, pour l’aide irremplaçable que vous nous avez apportée, lors de notre première rencontre avec l’armée nalcoēhuale.
Vous tous avez su prouver votre valeur à mes yeux. C’est là le plus important, le reste est dérisoire, commandant Junta.
Vos propos honorent votre statut, Empereur-Dieu. Quelle chance que nos chemins se soient croisés dans cette partie de l’univers  !
Certes, Monsieur Junta. Pourtant, il semble que cela ne se soit pas passé sans quelques… heurts ? Un peu… surestimés, peut-être ?
Oui, Ted. Surestimés, largement. D’ailleurs je crois savoir qu’il n’existe pas ou très peu de documents attestant cela. Vos équipes se seraient-elles emballées, cette fois ? Cela arrive, nous vous pardonnerons cet écart… du moment que cela ne se reproduise pas.
B… bien sûr, Monsieur Junta ! Tout à fait, Mons…
EMPEREUR-DIEU !
Titus ? Mais vous deviez m’attendre dans… hey ! Mais ne montez pas sur le plateau, nous sommes en direct ! Titus, mais… pas à plat ventre, dites-moi que je rêve !
Vénéré Godheim, je me présente à votre regard divin dans une attitude soumise et humble. Pouvez-vous m’accorder votre bénédiction ?
Soit Titus, mon enfant. Je te l’accorde. Tu connais l’engagement à offrir en retour, je pense ? Je t’écoute.
Bien entendu, Empereur-Dieu, sage parmi les sages ! Je ne suis qu’un mendiant dans le noir, ils représentent ma richesse et ma lumière. Que l’Incomparable Trinité éclaire à jamais mon chemin et me guide vers le destin qui m’est promis.
Titus, relevez-vous nous sommes en direct ! Allez les gars, enlevez-le d’ici, vraiment ça ne le fait pas, quoi !
Ted ! Cet homme fait preuve d’une foi réelle, appliquant à la lettre les préceptes du recueil sacré nommé « le Rablerane ». Je pense que, plutôt que de le rejeter, vous devriez partager le pain de son rite, au moins pour l’exemple.
Monsieur Junta… ?
À genou et récitez la promesse, Maos’n… maintenant.
Nan, mais m’sieur, je…
Ted ?
Pfff… un genou, pas plus… je suis un… un mendiant dans l’noir, ils sont friqués et lumineux… Et l’Incomparable Trinité éclaire la route vers le super destin qui m’attend.
Ça va ?
Journaliste Maos’n, cet acte de dévotion, aussi imparfait soit-il, vous honore. Titus, mon enfant, accordez-lui un centime en mon nom.
Empereur-dieu, c’est un honneur que d’être votre main. Je m’empresse d’agir selon vos désirs ! Tiens, Ted…
Aïe ! Mais Titus, ça ne va pas ? Tu m’as tiré l’oreille, espèce de crétin !
Mais mon Ted, c’est la beauté de la chose. Tu viens d’avoir un centime du grand Godheim, c’est une promesse pour le paradis ! Moi-même, je n’en ai reçu que trois.
Ouais, ben tu aurais pu me prévenir. Bon, si tout le monde en a fini, on passe une pub et on reprend le fil de l’émission, okay ? Enfin… si Messieurs Junta et Gandhi le veulent bien, évidemment.
Qu’il en soit ainsi, journaliste Maos’n.
Pareil pour moi, Ted. La régie ? Envoyez la publicité.

… et tu n’en bouges plus ! Regarde-moi quand j’te cause, mon gars, okay ? Allez zou ! Bon. Retour dans le journal. Monsieur Junta, nous vous écoutons.
Merci, Ted. Empereur-dieu, vous connaissez certainement mieux que nous la nature de l’Homme. Quelle que soit l’antériorité de leur croyance, ou la passion d’un adepte comme notre ami Titus par exemple, ceux que je nomme les « anciens » (ici, entendez « de Ragnvald ») pourraient rencontrer quelques difficultés à côtoyer les adorateurs de Phil et Adénor, hors de Transporteur 3. Le Rablerane mettra un peu de temps à se diffuser, car nous ne sommes que de simples humains, n’est-ce pas ?
Certes, Monsieur Junta, nos ouailles feront face à une période d’adaptation. Poursuivez, je vous prie…
Je connais particulièrement bien les us et coutumes des exodés de Transporteur 4 et je sais leur tolérance et leur acceptation d’autrui. Sans amoindrir l’accueil qu’ils pourraient recevoir ailleurs dans l’Exode, je peux certifier que tous les arrivants de Ragnvald trouveront, dignement et équitablement, l’hospitalité à notre bord. Plus encore, je leur garantis le gite et le couvert autant de temps que nécessaire, ainsi que des lieux dédiés uniquement à la pratique de leur religion.
Pour ce faire, j’invite officiellement l’avatar de l’Empereur-Dieu Godheim à venir visiter nos locaux et nous assister pour améliorer la qualité du service offert à nos nouveaux venus. Idéalement, s’il désire bénir qui ou quoi que ce soit, nous en serions honorés.
C’est un geste d’une grande humanité, Monsieur Junta. Cependant, l’Incomparable Trinité est multiple et, plus important, elle est un. Ce qui signifie qu’il n’existe pas de place pour les adorations exclusives. Les regroupements sur ce genre de base ne trouvent pas grâce à nos yeux.
Bien entendu, Votre Grandeur. Je parle d’une période d’intégration, dont la durée est, comme tout ce qui touche à l’humain, variable à plus d’un titre. Mon, que dis-je, notre objectif sera d’obtenir une homogénéité aussi parfaite que possible dans la société de Transporteur 4 et nous comptions, humblement, sur votre personne pour nous assister dans cet objectif.
Pensez-vous au moins venir pour que nous en discutions sur place ?

Empereur-Dieu Godheim, cette proposition de Monsieur Junta me semble tout à fait honorable. Nos multispectateurs sont certainement curieux de connaitre votre réponse ? Pourriez-vous la partager avec nous, sur ce plateau ?
Je me rendrai à votre transporteur, Monsieur Junta, et nous étudierons la question ensemble.
Votre Grandeur, nous n’en attendions pas plus. Merci, par avance, pour le bien que vous nous apporterez. Ted ? Le mot de la fin, peut-être ?
Heuuuu… oui. Donc, merci à tous deux d’être venus ce soir et je présente mes excuses à nos multispectateurs pour les… nous dirons « imprévus » qui ont parsemé cette émission. Gandhi, nous espérons vous revoir bientôt sur ce plateau !
Très certainement, journaliste Maos’n, ne serait-ce que pour honorer la mémoire de votre aïeul. Que votre vie soit aussi longue et prospère que la sienne et à bientôt pour votre pèlerinage sur Transporteur 3.
M… merci… énormément. Monsieur Junta, même remarque : vous êtes ici chez vous, soyez toujours le bienvenu.
Je l’espère bien, Ted, soyez-en sûr.
Sur ces quelques paroles de nos invités, nous clôturons donc ce journal d’information. Juste après cette virgule, vous retrouverez Képri Apriolli dans une nouvelle aventure de « Panique violente », la série produite par Ex-One Média. Bonne soirée et rendez-vous lors de notre prochaine édition.
C’était Ted Maos’n, en direct d’Ex-One Média !


Soutenez Reduniverse.fr - Prod: PodShows, Réa: Raoulito, Relecture: Coupie, JMJ, Adastria, Acteurs: Icaryon: Maos'n/Gandhi, Arthur: Junta, Hadaria: Titus Matrane Compo: V.G. Derush: Hadaria, Montage: Leto75.

Vous aimez Red Universe ou alors vous avez des critiques ou des remarques ? Laissez vos commentaires ici : http://reduniverse.fr/la-saga/episodes/
Merci à vous !

RedU com